Le gaz est-il une option pour le futur?

van-marcke-chauffer-au-gaz-header

Le gaz reste la source d'énergie la plus utilisée pour le chauffage. Cela semble logique, parce qu’il ne requiert pas de citerne, les appareils sont plus compacts qu’auparavant et l’installation demande peu d’entretien. Mais que ferons-nous lorsque le gaz naturel commencera à disparaître? S’agit-il encore aujourd’hui d’un investissement intelligent? Geert Verspeel, conseiller en énergie chez Van Marcke, nous explique à quoi nous attendre et détaille les différentes alternatives.

Outre la simplicité de son installation et son entretien réduit, le chauffage au gaz est devenu plus économique qu'auparavant. Avec le gaz, vous pouvez atteindre un niveau E de 30. Au cours des dernières années, le prix du gaz a également diminué de 35%. « Vous devez cependant veiller à ce que la température renvoyée vers la chaudière soit inférieure à 55 degrés. Ceci est contrôlé par un capteur extérieur ou configurable sur la chaudière par un installateur », explique Geert Verspeel. « Et lorsque la taille de vos radiateurs sera déterminée, il conviendra également de tenir compte de cette température. »

Plus de gaz en 2030 ?

Les réserves de gaz ne seront sans doute pas épuisées en 2030. Mais l’ère du gaz aura une fin, c’est une certitude. Avec pour conséquence que le réseau de gaz naturel existant ne constitue plus une priorité pour les autorités responsables. « De ce fait, tout le monde n’a malheureusement plus la possibilité de se connecter au réseau de gaz naturel. Mieux encore : en 2030, nos voisins du nord ne raccorderont plus au gaz les bâtiments neufs ni les grands projets de rénovation. Alors même que les Pays-Bas sont un pays producteur de gaz. »

Mais avant d’en arriver là, le gaz peut encore constituer une option.

Une chaudière à gaz de qualité coûte entre 2000 et 2500 euros. On en vend environ 210 000 exemplaires chaque année en Belgique.

van-marcke-chauffer-au-gaz1

Qu’en est-il du mazout ?

Le mazout reste également apprécié, principalement en raison de ses coûts de consommation favorables et à la facilité d'utilisation. Contrairement au gaz, le mazout est disponible partout. Les frais d'installation sont légèrement plus élevés qu'avec une chaudière à gaz car un réservoir de stockage est nécessaire. L’installation doit en outre faire l’objet d’un entretien annuel.

Outre le mazout, le propane constitue également une alternative au gaz. Le gaz propane est un combustible plus propre que le mazout. Il existe en outre d’autres différences entre le propane et le mazout .

Gaz vert

Le gaz vert est la variante durable du gaz naturel. Il est produit de manière propre et est renouvelable. De plus, le gaz vert peut être acheminé via le réseau de gaz normal et peut donc être utilisé par toute personne connectée au réseau. Les appareils existants ne doivent donc pas être adaptés.

Les énergies renouvelables comme alternative au gaz et au mazout

En tant que combustibles fossiles, le gaz et le mazout ont un impact sur le changement climatique. Ils ne constituent donc pas le meilleur choix du point de vue écologique. Par ailleurs, les prix du gaz et du mazout devraient continuer à augmenter. Néanmoins, le gaz reste attractif dans le cadre de la rénovation d’habitations existantes, qui peuvent être facilement reliées au réseau actuel.

Vous pouvez également opter pour une solution durable : la pompe à chaleur. Leur technologie est de plus en plus performante. Geert Verspeel : « D’ici 15 ans, les pompes à chaleur constitueront une solution encore plus optimale, tant au niveau du fonctionnement que du prix. D’ici là, le gaz naturel sera de moins en moins une option. Si aujourd’hui, vous choisissez le gaz naturel pour une nouvelle construction, nous vous recommandons de préparer votre habitation à la transition vers une pompe à chaleur. »

Une pompe à chaleur avec boiler coûte environ 6000 à 8000 euros. Chaque année, on en vend quelque 8000 exemplaires en Belgique. Avec une pompe à chaleur, vous pouvez également bénéficier d'une prime auprès d’Eandis pour les rénovations ou les nouvelles constructions, dont le permis de bâtir a été rentré avant le 1/1/2014.

Chaudière combinée ou boiler au gaz ?

Vous avez une salle de bains? Alors, vous pouvez utiliser une chaudière combinée. « Si vous avez besoin d'eau chaude, le chauffage ralentit légèrement. Avec sa capacité limitée et sa taille modeste, la chaudière combinée est idéale pour un appartement ou une petite maison. »

Pour assurer le confort d’une famille moyenne, Geert Verspeel recommande un boiler. « Si deux personnes veulent prendre en même temps une douche connectée à un échangeur, l’une d’elles risque d’avoir de l’eau froide ou une douche ressemblant à une petite bruine. C’est pourquoi, pour les familles plus nombreuses et les maisons à basse consommation d'énergie, nous recommandons un boiler. »

van-marcke-chauffer-au-gaz2

Entretien de la chaudière au gaz

En ce qui concerne les chaudières au gaz, l’entretien doit être fait tous les deux ans. « En outre, n’oubliez pas de faire réaliser, tous les 5 ans, un audit de chaleur complet. Beaucoup de personnes ne savent pas que c’est obligatoire. Mais c'est très important en matière d’assurance incendie. Une révision n'est pas seulement une sécurité, elle optimise également le fonctionnement de la chaudière. »

Vous pensez qu’il est temps de faire procéder à un entretien? Demandez simplement un entretien de votre système de chauffage. Si vous préférez examiner les différentes possibilités en matière de chauffage avec un spécialiste, il y a toujours quelqu’un prêt à vous aider dans le Big Blue point le plus proche de chez vous. Nos experts calculeront également pour vous les avantages présentés par chaque option.

Abonnez-vous à la newsletter