Un entretien en bonne et due forme assurera le fonctionnement optimal de votre chaudière et de vos radiateurs tout au long de l’hiver

facebook twitterLinkedine-mail pinterest
entretien

Les raisons justifiant l’entretien de votre chaudière ne manquent pas. Le risque de panne soudaine est fortement réduit. Le rendement optimal de votre système de chauffage est garanti. Une chaudière bien entretenue consomme moins d’énergie et émet moins de CO2. Et le risque d’intoxication au monoxyde de carbone s’en trouve également réduit. Pour toutes ces raisons, purgez chaque année les radiateurs, vérifiez la pression de la chaudière et faites contrôler votre installation par un spécialiste tous les deux ans

Purgez les radiateurs chaque année 

Aucun système de chauffage central n’est totalement étanche. De minuscules bulles d’air peuvent se faufiler jusqu’aux radiateurs et entraver la circulation de l’eau. Voilà pourquoi l’ensemble des radiateurs doit être purgé une ou deux fois par an. Ainsi, vous utiliserez toute la surface calorifique et éviterez tout dommage à l’intérieur des radiateurs.

La purge de vos radiateurs est un jeu d’enfant. Mettez votre chaudière à l’arrêt ou en mode « été », et attendez une demi-heure jusqu’à ce que les radiateurs soient froids au toucher. Vous commencerez systématiquement par les radiateurs de l’étage inférieur et passerez ensuite aux étages supérieurs. Fermez correctement le thermostat et disposez un récipient sous le purgeur situé en haut du radiateur. Ensuite, ouvrez délicatement le purgeur à l’aide de la clé correspondante jusqu’à ce qu’un sifflement se fasse entendre. Après un certain temps, de l’eau s’échappera également du purgeur. Laissez couler l’eau durant quelques secondes, puis refermez délicatement le purgeur et réglez à nouveau le thermostat à la température souhaitée. 

Après la purge des radiateurs, la pression peut avoir diminué dans votre chaudière. Ramenez la pression de l’eau à niveau selon la procédure décrite ci-dessous.

Vérifiez la pression de la chaudière

Il est recommandé de vérifier la pression de l’eau de votre chaudière lorsque vous commencez à vous chauffer, un ou deux mois plus tard, et après la purge des radiateurs. Cette vérification s’avère indispensable pour garantir la bonne circulation de l’eau chaude entre les radiateurs. L’aiguille du manomètre doit se situer entre 1 et 2 bars. Une pression trop élevée endommagera votre installation de chauffage tandis qu’une pression trop faible en réduira l’efficacité.

Manomètre

Les manomètres se déclinent en différents modèles. Certains manomètres présentent une zone verte (qui indique une pression correcte) et une zone rouge (qui représente une pression critique), d’autres sont équipés d’une aiguille rouge (attention : cette aiguille n’indique pas la pression à atteindre mais la pression minimale de votre installation) alors que d’autres encore indiquent la pression de l’eau au moyen de témoins lumineux sur un écran.

Une pression trop élevée est un phénomène rare. En effet, les chaudières sont équipées d’une soupape de sécurité, qui permet à la pression excédentaire de s’échapper. Si de l’eau s’écoule de la soupape de sécurité ou si la pression semble continuer d’augmenter, appelez l’installateur de votre système de chauffage.

La pression de votre chaudière est trop basse ? Ouvrez complètement l’un des deux robinets de remplissage, puis ouvrez délicatement l’autre robinet et attendez que l’aiguille se positionne au centre de la zone verte ou ait atteint l’aiguille rouge. Ensuite, fermez le second robinet, puis le premier.  

Faites contrôler votre installation de chauffage par un spécialiste

Un système de chauffage correctement installé et bien entretenu vous procure la garantie d’un rendement optimal, ce qui diminue la consommation et l’encrassement. Les risques liés au monoxyde de carbone s’en trouvent également réduits. Les principales causes d’intoxication au monoxyde de carbone sont à rechercher dans l’évacuation incomplète des gaz de combustion et dans une ventilation insuffisante. Aussi, faites régulièrement contrôler votre installation de chauffage par un spécialiste.  

D’ailleurs, l’entretien périodique de votre chaudière constitue une obligation légale. L’entretien comporte à la fois le nettoyage de l’appareil et de la cheminée, ainsi que le contrôle de la combustion. En Flandre, les installations au mazout sont à contrôler chaque année et les installations au gaz tous les deux ans.  

Van Marcke Service vous aide à entretenir votre chaudière

Vous pouvez vous adresser à tout moment à Van Marcke Service pour l’entretien de votre chaudière. Van Marcke est synonyme de qualité depuis 90 ans et recourt à des experts spécialisés qui sont prêts à vous venir en aide dans toute la Belgique.

Demandez maintenant l’entretien de votre chaudière

facebook twitterLinkedine-mail pinterest